<Back
 
 
La Peinture naïve, un malentendu ...
     
 

Il s'est passé quelque chose de curieux à la fin du dix-neuvième siècle et au début du vingtième... Des autodidactes obsessionnels se sont mêlés aux bouleversements de l'Art. Ils ouvrirent un nouveau chemin à la Peinture. Comme Henri Rousseau, ils rêvaient d' un idéal académique. Mais ils le déformaient avec des formes sincères, ils le tuaient avec des couleurs fraîches et bizarrement accordées. Soixante verts ne sont pas rares dans une forêt du Douanier Rousseau...

Ces formes "impures", ces couleurs affectives préparaient les yeux à des libertés modernes, à des coups d'oeil inattendus. Hélas, les tanks, les barbelés, les charognes, les gueules cassées de la Grande Guerre, le siècle des cauchemars et des guerres civiles ont renvoyé les "Naïfs" dans la forêt du côté des nains de jardin. Pourtant nous restent une chevauchée prémonitoire, une fatale poupée, blanche sur un cheval noir à tête de tapir. Elle fonce au triple galop sur des barbus sabrés et dépouillés. Le corbeau se rassasie, les nuages sont roses sur un ciel abricot...

La peinture n'est jamais naïve, sauf quand elle est mauvaise... Les marchands de tableaux ont forcé la caricature : petits formats, bonshommes, fleurs enfantines et vertes prairies... Ce sont là des tableaux de cuisine ou de chambre d'enfant... Des peintures sucrées pour femmes de goût... Il devrait y avoir d'autres mots... que "Naïve"... Tant qu'il s'agit d'enfantillages et de personnages sans défense, cette peinture "naïve" est bien nommée, et de plus elle ment. On se demande ce que lui trouvent les amateurs bourgeois. Peut-être ce qu'ils espèrent du peuple : une sorte de vitalité sans complications, un vide politique... Ce qu'ils appellent "l'Authentique"... qu'ils trouvent aussi dans les liqueurs de qualité et les restaurants gastronomiques...

Les autodidactes d'aujourd'hui savent lire. S'ils peuvent tirer de leur enfance et de certaines fleurs de liberté ce qu'il faut de confiance, je parie qu'ils peuvent être à l'aise en vivant dans leur tête. Je parie qu'ils peuvent s'installer eux aussi aux premières loges des vraies comédies de la vie...

 
     
....................................... ......................................................Douanier Rousseau. autoportrait.1890. ...................................................................................................................................................Divers.Ducruet ©

VOIR la petite retrospective......et.....la VIDEO

 
 
 

 

compteur de visite