Back
 
 
AMOUR SACRE, AMOUR PROFANE / SACRED LOVE, SECULAR LOVE / AMOR SAGRADO, EL AMOR SECULAR / AMOR SAGRADO, AMOR SECULAR
 
 
 

belle ferronièrevierge à l'enfantchambord la nuit, photo ducruet

 

Au Paradis d'Allah les bienheureux ont des orgasmes interminables...On comprend que la liberté des femmes leur soit insupportable. Du côté des chrétiens, pour ce qui est des orgasmes interminables, on n'a jamais fait confiance à Dieu et on a choisi de rester les pieds sur terre... Donc en Occident les femmes se montrent et l'amour se promène à visage découvert. L'art des meilleurs fut d'aller au ciel et d'en ramener les plus chatoyants morceaux de couleur, les formes les plus éloignées du monde sauvage, pour y loger la chair et l'esprit des belles. L'amour divin porté sur les créatures, l'amour des créatures porté sur la création puis très vite sur elles-mêmes, le goût voluptueux de la vie au présent, un désir permanent de contre-société, telles furent nos racines. Les Rois Français, pour donner l'exemple du savoir-vivre , ont construit de fabuleuses machines à entretenir l'amour et les dames. Une certaine élégance fit que l'on construisait pour la chasse des maisons qui servaient à l'Amour...

Au pays de l'Axe du Bien on éprouve une grosse rancoeur, pour ne pas dire une gêne rentrée contre ces noblesses, ces beautés, cette descente des dieux sur la terre. Chez eux on n'a vu jusque là que des soucoupes volantes et des extra-terrestres hydrocéphales... Du côté d' Allah on s'en défend mais on préfère un certain désert aux vignobles du val de loire, la limonade au champagne. Nos racines déplaisent aux fronts soucieux et aux bedaines des porteurs de bibles et de corans. Enfin il ne manque pas ici ou ailleurs de petits bougres qui rêvent d'explosifs, de paradis aux cent mille vierges et d'Etre suprême. Des cinglés ont des revanches à prendre sur de trop petits bonheurs. Entôlés dans les jupons de papier, ils ne comptent que sur l'au-delà.

Le Prince de Ligne avait dit en souriant qu'il essaierait de ne pas mourir. A la fin on raconte qu'il se mit à chanter, puis dit :" C'est fait." Ce furent ses dernières paroles...

 In Allah paradise, blessed have endless orgasms ... It includes  that freedom of women is unbearable. From side of the Christians, which is endless orgasms, we have never trusted God and chose to stay grounded ...So women in the West show and love walks face discovered. The art was better to go to heaven and to bring more shimmering bits of color, forms farthest from the wilderness, to accommodate the flesh and the spirit . Divine love focused on the creatures, creatures of love focused on the creation and quickly on themselves, voluptuous taste of life in the present, a constant desire against society, such were our roots. French kings, to give an example of etiquette, built fabulous machinery to maintain love and ladies. Had a certain elegance  that were built for hunting houses that used to love ...  In the Axis of Good is experiencing a huge resentment, not to say back discomfort against the nobility, the beauty, the descent of  gods on earth. Among them we have seen so far that flying saucers  and hydrocephalic alien ... The side of Allah it will be defended  but they prefer a desert to the vineyards of the Loire valley, and lemonade to Champagne. Our roots displease the fronts conscious and bellies holders of Bibles and Korans. Finally there is no shortage here or elsewhere of small buggers who dream of explosives, a hundred thousand virgins paradise and Supreme Being. Crackpots have revenge to take on too small pleasures. Jailed in petticoats paper, they represent only the beyond.

Prince de Ligne had smiled and said he would try not to die. At the end they say he began to sing, and then : "It is done." Those  were his last words ...

 
 

 

Back
 
 
 

compteur de visite