Back
 
L'ETERNELLE QUESTION DE LA VERITE ET DU MENSONGE
 
 
.......... ........
 

On voudrait savoir pourquoi les têtes sont bonnes ou mauvaises. Les savants et les philosophes travaillent la question depuis qu'il y a des têtes aux quatre coins du monde. Ils attrappent des migraines à force de percer les mystères de la nature mais leurs efforts ne semblent pas toujours récompensés. Il faut dire que la Nature n'est mystérieuse que pour ceux qui l'observent. Les autres ne veulent rien savoir quand ils comprennent que les mers sont des réserves de poissons crus, les montagnes des réserves de neige, les fleuves des bases de loisirs, les arbres des réserves de calories et les sols des réserves de propriétaires.

Puisque la vérité ne paie pas, quelques menteurs de génie ont essayé le mensonge. Ils aperçurent que les illusions sont nécessaires à l'homme, qu'il enrage de les perdre. Ils dirent qu'ils avaient des visions, que les diables grouillaient dans le noir, que les hommes brillaient parfois d'une lumière divine. Ils ont caché des esprits dans les arbres, des nymphes dans les sources et des dieux sur les montagnes. Ils ont raconté que l'ombre des nuages et les étoiles du ciel gouvernaient le monde et que les hommes devaient être sages pour échapper aux catastrophes.

Quelques déluges, quelques explosio ns de volcans, quelques famines ont aidé les menteurs, mais les hommes, plus intelligents que les singes et plus petits que les éléphants avaient besoin d'empires et de villes nouvelles. Ils s'arrangèrent pour tenir les filles en laisse et battre leurs femmes, mais comme il fallait d'autres moyens de ne pas s'ennuyer ils se firent la guerre et la vendetta, devinrent plus forts et plus sauvages que des loups. Un menteur exaspéré, plus menteur que tout ce qu'on pouvait imaginer, se déguise en agneau, raconte qu'il n'en a pas pour longtemps, dit qu'il descend du ciel, embrasse les moins que rien, crache sur l'or, commande à chacun d'aimer l'autre comme soi-même et s'arrange pour disparaître de sa tombe... On fête encore sa naissance, ses successeurs se déguisent toujours en agneaux et on se bat encore à Jérusalem pour savoir qui fera le ménage.
Saint-Tropez 1980
 
Tous les menteurs n'ont pas l'envergure de Jésus de Nazareth, ni le vrai dégoût de l'espèce humaine (" Père, pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font..."). Mohamed l'arabe qui ne comprenait rien à l'amour du prochain, comprit que les hommes deviendraient des agneaux si Dieu parlait comme un lion. Car dans ce cas là, il vaut mieux rester tranquille, respecter la loi et raser les murs. La barbe du prophète n'a pas fini de faire de l'ombre... Mohamed sut prouver l'épée à la main qu'Allah est toujours en train de créer le monde. Pour calmer les esprits. il apprit aux humbles à triompher des femmes, interdit l'ivresse et les cochonnailles. C'est peut-être là que réside la clé de son succès... Les têtes gardent leurs secrets, avec ou sans Tables de la Loi. Les savants et les philosophes ont toujours des migraines. Les hommes ne sont ni meilleurs ni pires que les hommes. Il y a pourtant des fous et des enfants qui se lancent avec le sourire dans les recoins de la Terre, ils aiment les jardins de mots, les couleurs inattendues, les oiseaux de passage. Ils font de l'ombre et de la lumière en jouant avec le soleil. Ils ne voient pas le temps passer. Ils n'ont même plus le temps d'être bons ou méchants...
 
Les têtes gardent leurs secrets... / Chefes manter seus segredos .../ The heads keep their secrets.../ Las cabezas de guardar sus secretos...
 
Back

compteur de visite